The archive networking: Data visualization in the humanities is a means, not an end!

By Gretchen | October 14, 2013

La visualisation de données en sciences humaines est une pratique qui divise fréquemment les audiences lors de conférences : entrespectateurs fascinés par l’aspect visuel des éléments de présentation du speaker sans regard critique et scientifiques fièrement conservateurs aux yeux desquels le moindre effort visuel est une prostitution de la science qui n’a pas besoin de médium. Cette incompréhension mutuelle doit être surmontée pour permettre aux sciences humaines de profiter des très nombreux avantages qu’offre la visualisation.

Un processus exploratoire

Il est ici question de traiter d’un moyen de quitter la linéarité du livre, de l’index, du répertoire d’archives, d’une façon de “dé-livrer” le savoir non pas seulement pour créer de nouveaux savoirs mais pour offrir à celui-ci une organisation (en réseau) qui permette une mobilisation plus efficace des connaissance. Il s’agit par là d’établir les conditions qui permettront in fine la création de nouveaux savoirs.

GrapheArchiveCet essai se veut une ouverture sur une infrastructure rendue possible par l’avénement du numérique pour traiter de grands corpus. On est ici dans le domaine de l’exploratoire, les spécialistes transdisciplinaires n’étant pas nombreux. Mais plutôt que d’attendre que l’avenir nous dise si nos disciplines doivent s’hybrider (ou si elles doivent sous-traiter ces aspects techniques à des professionnels externes), je prêche pour que plus d’historiens se saisissent de ces outils !

Read full post here. (Originally posted October 3, 2013)